Comment réaliser un déficit foncier pour réduire l’impôt ?

Comment réaliser un déficit foncier pour réduire l’impôt ?
Gestion fiscalité, immobilier, travaux déductibles

Afin de réussir dans l’immobilier, notamment dans le but de profiter d’un abattement fiscal, la meilleure solution est de faire un déficit foncier. Mais la manière de créer ce déficit peut être complexe. La plupart du temps, il suffit d’investir dans un bien qui nécessite une rénovation et de soustraire les frais des travaux des bénéfices tirés des loyers.

Misez sur un bien immobilier en rénovation

Le procédé pour la création d’un déficit foncier et l’annulation du montant de l’impôt est très facile : il faut tout simplement acquérir un logement à rénover afin d’en faire une location, car les loyers perçus vont compenser les charges liées aux travaux.

C’est un système plus intéressant si les frais des travaux dépassent le montant des loyers perçus, le déficit foncier réduit l’ensemble du revenu passible d’être soumis à l’impôt, ce revenu est au moins 10 700 euros par an et il faut que la location soit supérieure à 3 ans. Les frais qui excèdent ce montant ne peut pas être déduits du revenu imposable mais peut être enlevés du montant du loyer.

Faites des travaux déductibles

Afin de déduire le frais des travaux sur les loyers acquis, il est indispensable de choisir des travaux déductibles. Cela concerne les travaux d’entretien, de réparation et de rénovation.

Ces travaux ont pour but de garder ou de remettre en état le logement, sans devoir changer la consistance, l’agencement et le matériel initial. C’est comme le cas de la réfection du toit, des façades, les diverses installations électriques et les travaux qui permettent de rendre des pièces plus confortables sans modifier la structure de la maison. Par contre, les travaux qui sont destinés à l’élargissement ou la restructuration complète ou à la reconstitution ne constituent pas des travaux déductibles.